mardi 21 janvier 2014

Le chemin est sinueux, mais l'avenir est radieux !



Pékin connaît, ces derniers jours, des pics de pollution tels que le soleil a tout simplement disparu.
Qu'à cela ne tienne : le parti le fait désormais se lever chaque matin sur les  écrans géants plantés dans les rues de la ville.

Merci le grand tisonnier !
(A lire ou à relire : Le soleil n'est pas pour nous, de Léo Malet)

3 commentaires:

  1. Chère Lilith, je ne vous crois pas. ;-)

    Clic et clic.

    Je ne vous crois pas, mais je vous aime.

    RépondreSupprimer
  2. Vous devriez me croire, Cher Cédric, car peu importe que cette projection ait été publicitaire, il n'en reste pas moins que le seul soleil qui brille désormais sur Pékin, se lève sur un écran plasma. Le reste n'est qu'une question de détail…

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Voir un soleil sur écran plasma...et mourir : clic.



      Supprimer